La farine de pois chiches pourrait améliorer la réponse glycémique et réduire le risque de diabète

La farine de pois chiches pourrait améliorer la réponse glycémique, ce qui peut réduire le risque de développer un diabète de type 2.
Des recherches antérieures ont mis en évidence d’autres options à base de plantes, comme les pois, pour contrôler la glycémie, grâce à leur digestion lente.
 
Selon une étude récente parue dans Food Hydrocolloids, le remplacement de la farine de blé par un produit dérivé des pois chiches pourrait améliorer la façon dont l’organisme contrôle la glycémie, ce qui en fait un changement prometteur pour réduire le risque de diabète ou la gestion de cette maladie.
 
Les chercheurs ont constaté que les pains de blé, y compris ceux contenant des grains entiers intacts, ont un indice glycémique élevé en raison de l’amidon de blé hautement digestible. En comparaison, la création de farine à partir de pois chiches n’a pas le même effet, ont-ils conclu. En effet, contrairement aux farines à base de blé, la farine de pois chiches a conservé la structure de ses fibres alimentaires, ce qui ralentit la digestion.
 
L’importance de l’indice
L’indice glycémique indique la lenteur ou la rapidité avec laquelle un aliment spécifique augmente le taux de glucose dans le sang. Plus cette augmentation est rapide, plus le risque de développer un diabète de type 2 est élevé, car l’organisme devient moins apte à gérer l’insuline et l’élévation de la glycémie.
Certains facteurs peuvent affecter la valeur de l’indice glycémique d’un aliment, notamment :
Les méthodes de transformation, qui ont tendance à augmenter la valeur de l’indice.
La composition nutritionnelle, comme l’ajout de matières grasses ou de protéines saines à un repas.
Le mode de cuisson, qui peut accélérer la digestion du sucre.
L’objectif de l’indice est de gérer les pics de glycémie et de maintenir une énergie constante tout au long de la journée.
Le pouvoir des petits pois
Cette étude récente rejoint d’autres recherches qui étudient le rôle des produits d’origine végétale pour contrôler la glycémie et rester dans la partie inférieure de l’indice glycémique.
Par exemple, une étude de 2020 publiée dans Nature Food s’est penchée sur un type de pois contenant des quantités plus élevées d’amidon résistant, qui prend plus de temps à digérer. Les chercheurs ont conclu que la création de farine à partir de ces pois pourrait prévenir le type de pics de glycémie qui augmentent le risque de diabète.
Un éditorial accompagnant cette étude note que l’amidon peut être le meilleur ou le pire des composants alimentaires, d’un point de vue nutritionnel.

Selon l’auteur de l’éditorial, Michael Gidley, PhD, du Centre for Nutrition and Food Sciences de l’Université du Queensland en Australie, lorsque la digestion de l’amidon est plus lente, ce qui serait le cas avec un aliment comme les pois, elle offre de multiples avantages métaboliques et améliore également la santé intestinale.

Un amidon à digestion rapide comme les produits hautement transformés à base de farine de blé – ainsi que le maïs, les pommes de terre et le riz blanc – entraîne une forte demande d’insuline, ce qui augmente le risque de développer un diabète de type 2.
La farine de pois, dit Gidley, a tendance à se situer quelque part au milieu. Cela signifie que la consommation de pois entiers est idéale car elle fournit:
 
  • Une libération plus lente du glucose
  • Une réduction de la glycémie
  • Une demande d’insuline plus faible
  • Une augmentation de la fermentation intestinale.
  •  
Cela dit, la farine de pois et les autres options à base de plantes qui sont plus transformées que les ingrédients entiers sont toujours bénéfiques par rapport aux types d’amidon à digestion rapide, ajoute-t-il.
Lorsque vous commencez à incorporer des farines alternatives, vous pouvez également manger d’autres options saines comme les noix, les graines ou des légumes.
 
Comment faire la transition
Il existe déjà de nombreuses options de farine autre que le blé, étiquetées “farines alternatives”, qui sont dérivées d’une gamme d’ingrédients d’origine végétale. Outre la farine de pois chiches, il existe des choix à base d’amandes, de patates douces, de manioc, de noix de coco, d’avoine et d’autres ingrédients.
L’intégration de ces ingrédients dans votre régime alimentaire peut être bénéfique, mais la diététicienne Tamara Duker Freuman, RD, prévient qu’une approche graduelle est la meilleure solution, afin d’éviter les effets secondaires désagréables d’un changement radical en une seule fois.
 
Elle note que l’utilisation d’un produit comme la farine de pois chiches peut vous permettre de consommer beaucoup plus de cette option en une seule fois. Par exemple, vous pouvez obtenir deux ou trois tasses de pois chiches de plus de cette façon, par rapport à la consommation des pois chiches eux-mêmes. Cela peut entraîner des ballonnements, des maux d’estomac, des flatulences et des diarrhées.
 
Ce que cela signifie pour vous
L’utilisation d’un produit sans blé comme la farine de pois chiches peut aider à maintenir la glycémie stable, ce qui réduit le risque de diabète de type 2. Mais lorsque vous utilisez ces farines alternatives, introduisez-les progressivement pour éviter les ballonnements et les maux d’estomac.
Green Village commercialise de la farine de pois chiches ainsi que de la farine de lentilles, de plantain, de manioc, de noix de coco et d’amande pour varier les plaisirs et augmenter votre consommation de fibres.

Produits associés

Share on facebook
Facebook
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on telegram
Telegram

Vous pouvez également lire

Menu